samedi 31 juillet 2010

Jurassienne, again !!!


J'ai officiellement posé mes valises chez mes parents dans le Jura. Difficile de ré-intégrer ma chambre d'enfant comme mon lieu de vie jusqu'à l'obtention du visa ! Il n'y a pas assez de place pour y mettre tout mon bazar, et mis à part le piano qui me lorgne en coin, je suis assez triste d'être ici alors que Logan part mardi. Heureusement, de petites vacances m'attendent : Allemagne du Nord (Lübeck, Rostock...), puis Jura de nouveau avec la famille et les amis. C'est encore une étape de franchie vers la vie américaine, même si dans l'immédiat j'ai l'impression de revenir à la case départ. Mais c'est aussi un "retour aux sources", qui se doit d'être un petit temps de transition où je profite de voir les gens que j'aime ici en France. La question à 10 000 dollars, c'est quand-est-ce-que je vais obtenir ce p*t**n de visa ????!

samedi 24 juillet 2010

La fin d'une époque


Certains cartons sont partis aujourd'hui.Notre appartement est vidé progressivement, jusqu'au jour fatidique de l'état des lieux où nous rendrons les clés pour voguer vers d'autres horizons. Où donc ? Dans le Jura pour l'instant, le visa se faisant encore attendre. L'idée de déménager n'est certes pas très agréable, mais elle est surtout doublée d'un sentiment de regret : ces quelques derniers jours à Lyon marquent la fin d'une époque. Une page se tourne, avant que d'autres, plus internationales cette-fois, ne s'écrivent. Le mot d'ordre est PRO-FI-TER au maximum de cette ville et du temps passé ici. Il ne faut pas regarder en arrière mais se projeter dans l'avenir. De très belles choses nous attendent, et je ne parle pas que du visa !

vendredi 16 juillet 2010

Espoir ou Désespoir ?

Hier enfin un petit signe de vie de l'immigration. Le récépissé du visa "fiancé-regroupement familial" est arrivé. Est-ce que cela me donne de l'espoir ? Pas vraiment. Est-ce que j'aimerais que toute cette procédure s'accélère ? Assurément. Je trouve vraiment difficile de devoir patienter encore et encore sans aucune certitude de temps : quand vais-je enfin recevoir ce grrrmbl de visa ? A vrai dire que je recoive le visa fiancé ou le visa de permanent resident, je partirai dès que possible. La seule différence est qu'ensuite je doive demander ma carte verte sur le sol américain si je pars avec le visa fiancé. Sinon, j'ai automatiquement le droit à la green card si je pars avec le visa de permanent resident. Certains jours sont plus difficiles que d'autres : encore récemment j'ai été très démoralisée à l'idée d'attendre ad vitam eaternam ce fichu papier. Et parfois, je suis plutôt enthousiaste malgré cette attente : dénénager aux Etats-Unis, n'est-ce pas énorme ????

lundi 5 juillet 2010

CCO en poche

J'ai été, comme prévu, diplômée jeudi dernier. Ma soutenance de mémoire s'est très bien passée, j'ai même obtenu la "mention honorable" (en gros l'équivalent de la mention Bien).Le Certificat de Capacité en Orthophonie (CCO) m'a enfin été décerné. Je ne réalise pas vraiment mon nouveau rôle d'orthophoniste, car contrairement à la plupart de mes collèges de promo, je ne travaillerai pas encore en tant que tel. Le déclic se fera sans doute face à mon premier patient. La prochaine étape sur le plan professionnel : obtenir le plus d'informations possible sur le master en Communication Sciences and Disorders. Il est difficile d'établir des projets sans connaître les possibilités qui existent. Rien de neuf du côté du visa, mais je peux encore rester sans nouvelles pendant plusieurs mois.

jeudi 1 juillet 2010

Soutenance...encore un pas vers le départ !

Aujourd'hui se déroule ma soutenance de mémoire, qui clôt mes quatre ans d'études d'orthophonie. Dans la foulée est prévue la remise de diplôme, cet instant que j'ai tant attendu !!! Que dire de cette journée ? Si le stress est au rendez-vous, il n'empêche que je suis à la fois heureuse et soulagée que la fin de mon cursus universitaire arrive enfin. En tout cas pour le moment, car ensuite il va falloir que je fasse évaluer ce diplôme aux Etats-Unis, et j'espère que j'aurai le droit d'exercer... Dans le cas contraire, aujourd'hui ne serait pas le vrai dernier jour de ma vie étudiante, loin s'en faut : refaire un master d'orthophonie complet ne m'enchanterait guère. Croisons les doigts, tout va bien se passer. Enfin j'espère.