mercredi 25 août 2010

Visa : épisode 3


Après mes multiples lamentations récentes sur le manque d'information concernant l'avancée de la procédure de visa, j'ai enfin aujourd'hui ce qui semble un petit élément à me mettre sous la dent. Attention quand je dis "petit", il faudrait plutôt formuler ça comme quelque chose d"insignifiant", voire même de "rabougri sans aucune importance" !
D'après le site internent de l'immigration, il y a eu "une activité" sur notre dossier. Quand à savoir quoi, il ne faut pas trop pousser quand même : aucun détail supplémentaire n'est mentionné. Néanmoins, à défaut de mieux j'essaie de m'en contenter et je reprends un peu espoir.
Serait-ce possible que la suite du processus soit pour bientôt ???
Je croise les doigts, et, pour plus de prudence, les orteils également.

samedi 21 août 2010

Entre désinformation et contradictions...


C'est véritablement très dur d'être en attente de visa sans savoir quand on va pouvoir partir. Aujourd'hui a été une journée difficile, entre doutes et hésitations : le site internet de l'ambassade américaine à Paris donne certaines informations rassurantes, ou son contraire. Aucunes certitudes auxquelles se raccrocher, je suis vraiment désespérée d'avoir de quelconques nouvelles. Au moins, j'ai obtenu quelques détails sur ce qui m'attend. Je devrais raisonnablement avoir quelques papiers administratifs à renvoyer à Paris pour obtenir une interview. Cette interview sera couplée à un examen médical (des fois que j'aie la galle ou la peste, il vaut mieux vérifier), et j'aurai un certain nombre d'autres documents à fournir (mais non je n'ai tué personne, mon casier judiciaire est aussi vide que ma boite à optimisme ces jours-ci). J'ai la très nette impression que je vais rater toutes les bonnes choses qui se profilent à l'horizon américain à partir du mois d'octobre : deux mariages (Connecticut et Nouvelle-Orléans), un colloque à Pittsburg, le concert de Phoenix à Philadelphie, et bien d'autres choses encore. Un jour j'écrirai un livre qui s'intitulera : "Etats-Unis ou l'enfer de l'immigration", et je vous promets que ce sera un roman noir où l'héroïne tue tout le monde à la fin avec des tas d'ustensiles coupants très dangereux.
Enfin bon blague à part je veux partir !!!!

dimanche 15 août 2010

Skype : l'outil indispensable.


Quand on projette de déménager à l'étranger, et a fortiori assez loin de sa famille, Skype se révèle être un outil pour le moins indispensable. Non pas que le bon vieux téléphone filaire soit à mettre au rebut, mais la frustration de ne pas voir les gens qu'on aime crée une sorte d'attirance maladive pour la webcam.
De plus, non contente de vivre une magnifique histoire d'amour épistolaire, bien que passagère, je commence à sentir une réelle lassitude à attendre de pouvoir partir rejoindre mon homme.
Hier soir j'ai donc "skypé" avec Logan : j'ai eu pour la première fois l'occasion de voir notre appartement, les quelques meubles qui s'y trouvent, et constater qu'un tel lieu ne peut vivre longtemps en mon absence, sans tartes tatins et sans une touche féminine. Il se débrouille très bien sans moi, mais j'aimerais tellement être à ses côtés !
J'ai donc maintenant d'autant plus hâte de partir, je ne peux que me projeter dans une vie là-bas !!!
Sésame, ouvre-toi ! (Visa : ramène toi !!!)

mercredi 11 août 2010

Une bonne raison de rester encore un peu !


Ca y est ! Je suis tata d'un petit Olivier qui est né hier. Moi qui me lamentait de ne pas avoir le visa pour partir, je suis très contente d'être encore là pour découvrir son petit minois ! C'est finalement une bonne chose que d'être prêt de sa famille pour ce genre de moment. Le suspense est encore à son comble, car l'événement est tout frais, et je ne sais pas encore quand j'aurai l'occasion de féliciter ma grande soeur.