mardi 16 novembre 2010

Visa : épisode 5

Le I 129 et le I 130 ont tous les deux été approuvés par le California Service Center ! C'est une très bonne nouvelle, car cela marque la fin d'une attente pendant laquelle nous n'avions aucunes nouvelles de la procédure. Maintenant, tout est entre les mains du National Visa Center.
Le délai devrait être encore long pour le I 130, mais semble plus court pour le I 129. Nul ne peut encore me prédire quand je partirai, mais il est possible de rester optimiste. 2010 ? Noël ? Janvier 2011 ? On verra...
A vrai dire, mes pensées vont actuellement vers une seule chose : Logan arrive en France le 17 Décembre ! Il a acheté son billet d'avion hier, pour passer deux semaines avec moi. C'est la chose qui me réjouit le plus en ce moment, qui m'a considérablement aidée dans cette longue période d'attente et d'incertitude. J'ai passé une semaine très dure, où sommeil et appétit n'étaient plus au rendez-vous. De nouveau, j'essaie d'être forte et de faire face : l'idée de retrouver mon mari dans un mois est un allié considérable pour garder courage.
Je ne réalise pas encore que ce satané California Service Center n'est désormais plus qu'un mauvais souvenir. Il est certain qu'à la question : "Qu'est ce qui ne vous plait pas aux Etats-Unis ?", je répondrai sûrement une chose : "Le service d'immigration". Une fois là-bas, je serai soulagée et heureuse d'être aux côtés de celui que j'aime, mais il me faudra sans doute quelques temps pour oublier ces mois d'épreuves et pour relâcher la pression après ce parcours du combattant.
Pour l'heure : il faut fêter ça ! A défaut de sabrer le champagne (car il ne faut pas non plus mettre la charrue avant les boeufs), je propose de trinquer au Champomy.

vendredi 12 novembre 2010

Notre situation médiatisée

Notre situation peu banale a conduit des journalistes à réaliser un reportage : je suis donc passée sur France 3 Franche-Comté aujourd'hui. C'est un peu étrange de se voir à l'image, moi qui avait eu l'impression d'être vraiment nulle et bafouillante lors du tournage. Je n'ai malheureusement pas de copie de cette vidéo, car, non sans avoir tenté de l'enregistrer lors de son passage à la télévision, je ne me suis pas rendue compte que notre retransmission n'était PAS la retransmission régionale...mais une retransmission quelconque. Il faudra peut-être que je fasse appel à mes meilleurs amis fans de l'informatique pour tenter de récupérer cette vidéo sur le web dans les 7 prochains jours à venir !
Maintenant, c'est sûr : je peux me la péter un peu.
video


Logan est à la Nouvelle-Orléans, pour un superbe mariage prévu depuis de nombreux mois. C'est encore un événement important que je rate. A cela s'ajoute une heure de plus au décalage horaire, qui ne simplifie pas nos contacts téléphonique. J'ai toujours l'impression qu'on ne se parle pas, ou pas assez, et je conserve inévitablement un goût frustrant en bouche à la fin de chaque conversation : trop peu et trop peu souvent, entre deux portes ou deux conférences, juste avant un cours ou pendant mon boulot, il n'est vraiment pas facile de s'appeler.
Skype a été banni de notre vocabulaire pour le moment : il est beaucoup trop dur de se voir sans être ensemble. Je réserve cette possibilité à la seule semaine précédent nos retrouvailles, mais pas avant.
Distance rime avec patience. Attente rime avec pente (savonneuse). Il n'y a pas de mot qui rime avec injustice. Ou alors je n'y ai pas pensé, car cette situation, à défaut d'être pénible, est fondamentalement injuste.

mardi 9 novembre 2010

Visa pour les Etats-Unis : épisode 4

Le sénateur démocrate de Pennsylvanie n'a pas été réélu. De fait, il a transmis notre requête au sénateur. Maintenant, tout repose entre les mains de cet homme : il a le pouvoir de faire accélérer les choses. Pendant ce temps, notre dossier a été mis à jour sur internet et l'on a été informés d'une "activité" sur notre compte. S'il s'agit juste de prendre des documents pour les changer de bureau mais que ça ne change rien concrètement, ce n'est pas une grande nouvelle. Logan pense que des nouvelles concrètes et réelles sont imminentes. Moi j'en suis à un point où je n'espère plus rien. L'on verra qui de l'optimiste ou de la pessimiste aura raison, et franchement je préférerais avoir tort. Mais je doute que les choses puissent réellement évoluer prochainement. Après des mois et des mois d'attente et d'hésitations, de mésinformation et d'espoirs déçus, je me protège et j'évite certainement la prochaine douche écossaise. Il y a vraiment de quoi être lassée à force : début Mai j'espérais partir début Août. Et puis Logan est parti. Sans moi. Et puis chaque heure, chaque jour et chaque mois j'ai espéré encore et encore pouvoir partir. Septembre puis Octobre sont arrivés, et maintenant Novembre prend la suite. Nous avons construit (ou déconstruit) notre vie de couple, mis entre parenthèse cet aspect de nos vies pour un système qui nous détruit et que l'on subit. A plusieurs milliers de kilomètres l'un de l'autre, dans deux espaces temps bien distincts, deux continents et deux fuseaux horaires, nous nous languissons de nous retrouver pour enfin vivre ensemble. J'ai un peu la sensation d'être femme de marin ou de militaire, danger mis à part bien entendu. C'est une véritable épreuve que je ne souhaite à personne, et il me tarde que cette séparation prenne fin.

dimanche 7 novembre 2010

Hors-la-loi, sans foi ni lois.

Tout est dans le titre. A quoi sert une page internet officielle qui annonce un délai si ce n'est pas pour le respecter ? Voilà ce qu'annonce cette page internet :
"If the office is processing a particular type of application in less time than our processing goal, you will see the processing times expressed in months (for example, if the office is processing naturalization applications in less than our 5 month goal, the processing time will state “Five Months”). "
(source:https://egov.uscis.gov/cris/processingTimesDisplay.do)

Il y a officiellement cinq mois que nous avons déposé notre demande...récépissé de dépôt comme preuve à l'appui. Ce California Service Center ne respecte pas ce qu'il annonce...
Nous en sommes donc réduits à attendre. Il y a des jours où j'aimerais bien tenir par la peau des fesses le responsable de ces règles bidons...

lundi 1 novembre 2010

Pas sûr que cela ait réellement fonctionné...

Encore une désillusion de plus. Le congressman de Pennsylvanie devait (peut-être) intervenir en notre faveur, mais rien n'a bougé depuis. Depuis mon dernier message, Logan a reçu un appel d'une femme du bureau du député qui a tenté de faire accélérer le processus. Deux jours plus tard, elle l'a recontacté en précisant qu'elle avait joint son contact au California Service Center et qu'on aurait une réponse prochainement (normalement avant le 7 Novembre).

Pourquoi cette date du 7 Novembre ?


Nous avons dépose deux demandes de visa différents :

- une première demande a été adressée à l'USCIS, grâce au formulaire I 130. Cela correspond à un visa d'immigration pour prétendre à un statut de résident permanent.Durée moyenne de la réponse : 5 mois maximum.
J'attends actuellement la réponse du California Service Center pour cette demande, et qu'elle soit ensuite transmise au National Visa Center. Durée de cette étape : 83 jours minimum. Et ensuite, le dossier sera transmis aux services consulaires américains de Paris, pour une interview et une visite médicale.Durée de cette étape : un mois + sept à dix jours pour recevoir le visa par Chronopost.

- une deuxième demande a été adressée elle aussi à l'USCIS, grâce au formulaire I 129. Cela correspond à un visa de non immigration, qui ne me permettra pas de travailler immédiatement en entrant sur le territoire américain, et je devrais passer in fine une visite médicale et une interview pour ensuite avoir le droit de demander le statut de résident permanent. Cette étape ne requiert pas de passer par le National Visa Center, et se veut plus courte que la première demande. Le dossier devrait être transmis directement aux services consulaires de Paris, et là ce devrait être l'affaire de quelques semaines.

Concrètement, la deuxième demande ne peut être déposée qu'après enregistrement de la première. La grande question actuelle est : les délais annoncés normalement plus courts pour cette deuxième demande le sont-ils réellement ? La date butoir correspond-elle pour chaque dossier à la date du récépissé reçu ?
Tant de questions me taraudent encore...

Trois mois se sont écoulés depuis le départ de Logan, et je suis toujours là. On parle maintenant de son éventuelle venue pour Noël si rien ne bougeait. Le 7 Novembre, les 5 mois du California Service Center seront écoulés pour la demande du I 130.
Mais qu'est-ce-qui nous garantit que les délais soient respectés ????!