jeudi 23 décembre 2010

Premier Noël en France


Logan est arrivé sain et sauf vendredi dernier. Le sort s'est encore un peu acharné contre nous, car la neige est tombée en grande quantité ce jour là. J'ai mis trois heures trente pour me rendre à l'aéroport de Genève, en roulant sur l'autoroute à 40 km/h. En arrivant là-bas, j'ai découvert que, pour cause de neige, Logan avait atterri...à Milan. J'ai passé la journée là-bas, à attendre qu'il redécolle pour atterrir à nouveau à Genève. Lui a passé seize heures dans l'avion...Et la route du retour a été du même acabit. Mais quelle joie de se retrouver ! Il a même fallu plusieurs jours pour que je réalise que sa venue était réelle, tellement l'habitude de se voir et d'être ensemble a été perdue pendant cinq mois. Passées ces quelques premières heures, je ne peux plus imaginer comment j'ai survécu sans lui. Je n'arrive plus à me représenter comment j'ai fait pour tenir le coup, et combien il était improbable et absurde d'être séparés de la sorte par un système administratif. Nous avons toujours, très régulièrement, des nouvelles du NVC, mais le dossier ne semble pas être encore arrivé à Paris. Sans ça, pas de date d'interview. Et sans date d'interview, pas de possibilité de prévoir mon départ. Il n'empêche que le processus touche à sa fin. Ils détiennent tous les documents demandés dont ils ont besoin, et il suffit que leur bon vouloir s'active un peu pour que tout ça passe à l'étape suivante.
Demain, le réveillon de Noël se fera ici, dans le Jura, avec ma famille, et j'en suis très heureuse. Nous avions déjà passé Noël chez ses parents, dans le New Jersey, mais jamais ici encore. Ces fêtes de fin d'année s'annoncent particulièrement réussies, sous d'heureuses auspices, avec l'homme que j'aime et qui m'a beaucoup manqué.

lundi 13 décembre 2010

Visa : épisode je sais plus combien


J'ai envoyé ce matin un gros dossier au National Visa Center : certificat de mariage, acte intégral de naissance, casier judiciaire, formulaire DS230, un code-barre permettant l'identification de mon dossier, et des photos d'identité aux normes américaines. Cette histoire de photo a été un casse-tête : les normes américaines ne sont pas du tout les mêmes qu'en France, il a donc fallu que je trouve un photographe qui puisse lire les normes en anglais et les respecter. Je peux donc officiellement annoncer que oui, dans le Jura, il existe quelqu'un de compétent pour tirer (à un prix assez exorbitant) des photos aux normes US. Vive chronopost international ! (mon porte-monnaie a mal).
D'un autre coté, j'ai presque terminé mon remplacement en orthophonie : la fin est pour mercredi, et mon impatience grandit à mesure que l'on s'approche de vendredi. Logan débarque dans 4 jours moins quelques heures...c'est un truc de fou incommensurable ! Il n'y a pas assez de mots pour exprimer à quel point je suis contente qu'il arrive. Nous ne nous sommes pas vus depuis... le 3 Août.
Vivement vendredi ! (j'en connais un qui dirait "ça va être la fête du slip" mais son anonymat sera respecté ;-))

mardi 7 décembre 2010

Plein de nouvelles : plein de paperasse !

Nous avons très régulièrement des nouvelles du National Visa Center.
Ca change des derniers mois où le mot d'ordre était "mésinformation". Il n'empêche que c'est quand même un peu le bazar : il faut les harceler pour obtenir une quelconque information, et l'on ne sait jamais quelle sera la prochaine étape.
Logan tente de faire accélérer tout ça en anticipant leurs demandes : il faudra bientôt payer 404 dollars ? Pas de souci, il l'a fait dès hier, même si l'ordre n'avait pas encore été donné.
Il faudra prochainement envoyer le formulaire DS 230 rempli et signé de ma part ? Là encore, je l'ai envoyé par la poste et par mail ce matin, même si l'ordre officiel n'était encore pas parvenu jusqu'à nous. J'ai reçu un mail du NVC cet après-midi qui me demande de remplir le I 864. Et c'est une très bonne nouvelle, car ce document, de même que le DS 230, fait partie des documents nécessaires pour l'interview à Paris. Ce qui est amusant, c'est que les mails sont signés par le prénom des employés du NVC (j'imagine que c'est une histoire de sécurité) : Jesus, Shelly et Zoë font partie du lot.
Serait-il possible qu'enfin, j'ai une date d'interview en voyant le dossier envoyé en France ? Pourrais-je prévoir une date approximative de départ ? Je m'en réjouis d'avance. D'un autre côté, Logan arrive dans 9 jours, et l'impatience est à son comble.
Le moral revient ! Vivement mon départ !

mercredi 1 décembre 2010

Les deux semaines les plus longues de ma vie

Dans deux semaines, et deux jours, Logan arrive enfin. A défaut de partir aux Etats-Unis pour Noël, lui vient passer les fêtes ici avec moi. C'est un très grand bonheur d'imaginer son arrivée à l'aéroport ! Le compte à rebours des jours restant est amorcé : J-16 avant son arrivée !!!
Pendant ce temps, nous avons eu quelques contacts avec le National Visa Center. Tout d'abord, j'ai renvoyé signé un document qui précise que, oui, je suis toujours intéressée par ce visa d'immigration, et que non, je n'y renonce pas. J'imagine que certains doivent être tellement dégoûtés de cette procédure qu'ils renoncent effectivement à leur émigration. Pour moi, c'est hors de question. Je n'attends que ça depuis des mois, et l'impatience se fait sentir.
D'autre part, le visa de non immigration, arrivé au National Visa Center en même temps que le visa d'immigration, a été annulé : seul le meilleur des deux a été conservé (celui qui me donne le droit de voyager et travailler immédiatement), et l'autre, qui représente un surplus de paperasse administrative, a été automatiquement résilié. Il n'aurait aucun intérêt car les délais sont les mêmes pour les deux procédures à partir de maintenant.
En parallèle, ma belle soeur Quinn a écrit au président Obama pour tenter de faire accélérer les choses :

President Obama,

My best wishes to you and your family in this coming holiday season. I am sending this email today to ask for your wishes as well. My brother, Logan, married a wonderful woman, Elise, from France last Spring. The wedding was small but beautiful, taking place in Lyon, France. My father, mother, and myself were in attendance and able to meet Elise's extended family. It was our wish this holiday season for her to meet ours. Unfortunately immigration has been delayed. As of November 6, it has been 5 months since their petition for immigration was accepted. We all are now awaiting for Elise to come join us and be able to spend Thanksgiving, Christmas, and the New Year with us. My brother Logan, a new professor at Bucknell University, moved in and began his new job on his own, and it is now our wish for him to be able to share the holidays with his new established family. My heart breaks for them as the weeks and months go by without any news.

I have my fingers crossed for Elise and Logan, and hope that somehow immigration will expedite her petition so that she can be with us for Thanksgiving and the rest of the holidays.

Best wishes for the upcoming holiday season,

Quinn

De fait, tout le monde se mobilise à nos côtés pour tenter de faire accélérer les choses. Le bureau du président Obama a répondu la semaine passée par courrier : en gros étant donné que nous sommes passés à l'étape suivante, il n'a rien à dire. Mes beaux parents aussi se sont mobilisés : ils essaient de faire intervenir le congressman du New Jersey. J'attends maintenant la suite du programme qui doit être l'envoi du dossier à Paris. Les préparatifs de Noël commencent à présent, sous d'heureux auspices.