dimanche 13 mars 2011

New York City

Ce vendredi ont débuté les vacances de printemps : quoi de plus agréable qu'un petit weekend à New York ? Nous sommes à quelques heures à peine en voiture de cette immense ville. Ce n'était pas ma première visite de la Big Apple et nous avons plutôt évité les lieux touristiques. Pas de photo de l'Empire State Building, ou de la Statue de la Liberté. L'hôtel que l'on a réservé n'était pas trop cher pour New York, mais le prix élevé des hébergements ici est un fait établi. Difficile de trouver un lieu assez central, sur l'île de Manhattan, qui offre une chambre double avec salle de bain pour moins de cents dollars la nuit. Nous étions au coeur de Chinatown, à mille lieux de se sentir aux Etats-Unis. Pas une seule indication en anglais, c'est tout un quartier qui vit au rythme de la Chine et de l'Asie en général. Tous les commerces, les hôtels, les restaurants, les bars et les passants sont chinois. C'est un vrai dépaysement, aussi bien au niveau des odeurs, des saveurs, que des bruits. On entend du cantonais, du mandarin, et certainement d'autres langues que je ne connais pas du tout, mais pas un seul mot d'anglais. Les étalages offrent des produits indéterminés, made in China, les fruits et les légumes semblent venir d'une autre planète. Au restaurant, personne ne parle anglais et le menu n'est pas traduit : nous avons quand même réussi à commander des plats excellents, très différents au niveau gustatif des restaurants asiatiques de France. Au final, le dépaysement a été total. Nous avons mangé italien, et pris de délicieux petits déjeuners avec les traditionnels bagels. Le weekend s'est partagé entre les ballades à Central Park, le lèche-vitrine à Soho et les apéros dans le Village. Je crois que le Village est mon quartier préféré de New York. New York est divisé en cinq quartiers : l'île de Manhattan, Brooklyn, le Bronx, le Queens et Staten Island. La partie la plus connue est certainement Manhattan, avec son downtown (coeur historique de la ville), l'Uptown qui est majoritairement résidentiel avec les très connus Harlem, Upper East Side, Upper West Side... Les gratte-ciels sont au rendez-vous et je ne crois pas avoir déjà vu une ville qui s'étend autant en hauteur. Il est facile de se sentir petit lorsqu'on sort du métro ou du train à Pennstation et que l'on voit tous ces bâtiments démesurés. Je me souviens de ma première visite en 2008 : j'avais le coeur qui battait en découvrant ce paysage inconnu. Nous n'avons pas consacré notre temps aux lieux touristiques, même si j'aurais aimé avoir le temps de faire un saut au MoMa (un immense musée d'art moderne). Pour finir, la plus "nouvelle" des sensations de ce weekend a été de prendre l'un des très nombreux taxis jaunes newyorkais : découvrir la ville autrement qu'à pied ou en métro est appréciable, et le prix d'une course est très modérée. C'est très différent de notre vie en Pennsylvanie, en pleine campagne où le calme règne. La ville de New York semble sans arrêt en mouvement, grouillante et bruyante, avec tant de choses à faire ou à découvrir que ce ne sera certainement pas notre dernière visite ici.

4 commentaires:

  1. Salut Elise!
    Cela fait quelques semaines déjà que je suis ton blog sans oser publier un commentaire mais là je me lance!
    Je suis tombée sur ton blog en cherchant des infos sur les orthos françaises aux USA, car je suis étudiante à Strasbourg, et mon copain travaille à Detroit depuis plusieurs années. Je vais donc 3 à 4 fois par an là-bas, et l'idée commence à germer dans ma p'tite tête d'y aller après mon diplôme dans un an...
    Et en ce moment je prépare notre prochaine découverte fin avril: (on visite un coin différent des USA à chaque fois que je viens) qui sera... New York!
    Je suis donc à fond dans mes recherches pour organiser tout ça (on y passe une semaine) et j'ai vraaaaiment hâte!
    En tout cas merci pour ce blog, ça laisse rêveuse... :)
    Peut-être à bientôt!

    Helene

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Hélène !
    Ca me fait vraiment plaisir que des collègues orthos s'intéressent à ce blog, parce qu'en fait mon idée de départ était vraiment d'axer mes sujets sur ma vie professionnelle.
    En ce moment je suis en pleines démarches d'équivalence de diplôme...ça n'est pas facile de bosser en tant qu'ortho ici quand on n'est pas diplômée des USA. Pour l'instant je me casse les dents !
    Bonne continuation,
    élise

    RépondreSupprimer
  3. Dès que tu as des infos ou tuyaux à me filer je suis preneuse!!
    Pour l'instant je suis plutôt partie sur cette idée de licence professionnelle à acheter, parce que j'en ai un peu ras le bol des études... mais difficile de trouver des infos fiables.
    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Hélène !
    Je crois qu'on ne peut pas travailler ici en tant qu'ortho en achetant une licence. Le souci auquel je suis confrontée à présent, est l'équivalence du master américain versus notre bon vieux CCO en quatre ans. Or, un niveau master n'est reconnu ici qu'à partir de bac+5 (bac +6 pour les étudiants américains). Donc il faut avoir fait autre chose avant ortho, et prendre en compte ces cours là...
    Plus d'infos à venir prochainement !
    bises
    élise

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)