jeudi 27 octobre 2011

Halloween !



Lundi prochain, on se prépare à fêter Halloween. Ancienne fête religieuse celtique, c'est une fête importante pour les américains tout autant que pour d'autres pays anglophones comme le Canada, l'Irlande, ou la Nouvelle-Zélande. Déguisements autour du thème de l'horreur, collecte de friandises par le porte-à-porte, nombreuses sont les manifestations de cette fête visibles dès le début du mois d'Octobre. Outre les fameuses citrouilles, évidées et garnies d'une bougie pour l'occasion, les maisons se décorent et les jardins aussi. Dans notre rue, la plupart des maisons sont garnies de fausses pierres tombales, de toiles d'araignées géantes, de sorcières, ou de fausses scènes de crime. Certains même recyclent les décors de Noël, comme les guirlandes lumineuses, pour habiller (à l'excès) la devanture de leur maison. Que fait-on pour Halloween ? Les enfants (et les parents) se déguisent et sonnent à votre porte pour réclamer des friandises, avec le fameux "Trick or Treat" ? (des bonbons ou un mauvais tour ?). Les ados regardent des films d'horreur, déambulent dans les rues habillés en morts-vivants ou se retrouvent pour une soirée d'épouvante. Les pommes d'amour (candy apples), et tous les mets incluant de la citrouille (voir article sur le sujet) sont très largement répandus pour cette fête, qui est aussi, malheureusement, et comme la plupart des grandes fêtes du calendrier, devenue une immense fête commerciale où les accessoires d'Halloween se vendent comme des petits pains. Dans chaque ville se créent des magasins spécialisés, qui ouvrent uniquement pendant le mois d'Octobre, et disparaissent le reste de l'année. Ici à Lewisburg, un magasin de la taille d'un supermarché a ouvert, et c'est la caverne d'Ali-Baba de l'épouvante. Du déguisement aux décors, les rayons sont remplis d'objets hétéroclites, bien souvent en plastique, et bien souvent made in China. L'esprit même d'Halloween est kitch, voyant et frou-frou. Qui n'a pas rêvé d'un stylo-fantôme qui fait "pouêt-pouêt" ? Ou de vraies-fausses araignées articulées ? Rien de ce qu'on peut imaginer n'est introuvable. Et même, s'il existe un objet de la vie quotidienne, sa version Halloween existera forcément. Car Halloween à l'américaine, c'est la véritable démesure, l'excès, et le tape-à-l'oeil. Mais c'est aussi -et surtout- un moyen pour petits et grands de s'amuser et se déguiser. Mon costume est déjà prêt, il ne reste qu'à en fignoler les détails...

jeudi 20 octobre 2011

Falling for fall




L'automne est arrivé, a recouvert la Pennsylvanie d'un manteau de feuilles multicolores ; les citrouilles, les squashs  et autres cucurbitacées s'exposent sous les porches des maisons. Ici, l'automne est une belle saison, l'humidité disparaît et les températures, douces, apportent un peu de répit après un été torride et un printemps pluvieux. Les parcs nationaux accueillent de nombreux randonneurs : les feuillages offrent un paysage à couper le souffle. Les érables rougissent et le maple syrup ne sera plus récolté avant la fin de l'hiver et le début du printemps. Le Canada n'est pas le seul pays producteur de sirop d'érable : il existe des exploitations forestières d'érables en Pennsylvanie. Pumpkin par-ci, pumpkin par-là, la citrouille fait partie de cette belle saison, en tarte, en soupe, en gratin, au petit déjeuner, déjeuner, et dîner. La pumpkin-pie, aux mille épices (gingembre, vanille, cannelle, clou de girofle, noix de muscade, et parfois même anis) s'affiche au menu des restaurants. Partout il est possible de déguster de la citrouille : du muffin à la citrouille de Dunkin Donuts, aux bagels à la citrouille du New Jersey, la citrouille est partout, et chaque famille en achète. Il faut dire qu'Halloween approche, et qu'Halloween sans citrouille, c'est un peu comme Thanksgiving sans dinde, Noël sans foie gras, ou Pâques sans chocolats. Pumpkin est même un petit surnom affectueux que les parents utilisent avec leurs enfants, un équivalent de notre "mon p'tit chou"... face de chou ou face de citrouille (et je ne parle pas de "face de patate"), les légumes sont apparemment de petites choses mignonnes. Soit. Vive l'automne mes chers petits brocolis !