jeudi 27 juin 2013

C'est comme si Paris n'avait jamais existé

Moins d'un an -ou presque un an plutôt- se sont écoulés, et nous avons retrouvé notre chère Pennsylvanie où rien n'a changé en notre absence : les premières chaleurs de l'été nous ont accueillis en grande pompe. Il faut désormais bannir de notre vocabulaire les substantifs suivants (liste non exhaustive) : chaussette, veste, pull, écharpe, bonnet, manches, couverture, tasse de thé, bouillotte, fraîcheur et froid. Notre gamme de mots se réduit plutôt à transpiration, chaleur, humidité, crème solaire, lotion anti-moustique, glaçons, sorbetière, climatisation, parasol et tongs. Le climat continental  local permet d'avoir une véritable saison chaude, celle qui ferait presque regretter le froid glacial de l'hiver et qui crée de solides amitiés avec les appareils à air conditionné.

Un boghei amish
Nous avons retrouvé notre maison en très bon état, grâce à des locataires en or qui en pris grand soin. Il n'en reste pas moins qu'il nous faut poursuivre les travaux entrepris l'an dernier : ces horribles murs d'un bleu "hôpital" ou "prison" doivent disparaitre, c'est une question de survie. Franchement parfois je me demande si les précédents propriétaires n'ont pas fumé la vieille moquette avant de choisir la couleur des murs... il faut croire que certaines personnes ont beaucoup de goût, mais surtout du mauvais. Je vais donc repeindre le salon lorsque le climat sera encore plus chaud et encore plus humide au mois de Juillet (j'aime prendre des risques). J'ai retrouvé le marché amish et ses calèches, les belles maisons victoriennes aux volets colorés, les immenses places de parking pour d'énormes voitures, le supermarché ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, les assiettes démesurées au restaurant, et tout ce qui, de près ou de loin, appartient à la vie pennsylvanienne. La seule nouveauté (détail qui a son importance) consiste en la possibilité de trouver du morbier au supermarché!

Un morbier jurassien!
Nous partons la semaine prochaine pour un road-trip dans le sud des Etats-Unis. Direction la Caroline du Nord et du Sud, la Géorgie, la Virginie...et certainement d'autres états que nous traverserons en cours de route. Il va falloir que je révise un peu ma géographie, et surtout que l'on prépare de bonnes playlists pour la voiture. Nous allons y passer un certain nombre d'heures!
Tout est identique à l'an dernier, notre petit village de Lewisburg n'a pas bougé d'un pouce, nos amis sont toujours au rendez-vous et je dois presque me pincer pour me convaincre que notre année parisienne a bien existé. C'est surprenant à quel point il est facile de reprendre ses marques, de reprendre le fil de notre vie américaine comme si rien ne s'était passé. L'été sera tranquille, avant que le tumulte des bancs de la fac ne refasse surface. Donc j'en profite, je flâne, je prends mon temps, et je me remets à la cuisine. Mes premiers pains sont sortis du four hier, et il n'en reste déjà presque plus...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)