lundi 7 octobre 2013

Le véritable american breakfast


Les bagels !

J'ai grandi avec cette idée très française du petit déjeuner, avec de belles grandes tartines de pain, du beurre (salé pour nos chers amis bretons, ou doux pour les autres ignares dont je fais partie) et de la confiture maison, voire du Nutella certains jours. Quelques croissants ou pains au chocolat le dimanche, ou de façon occasionnelle, mais point d'excentricité quotidienne au menu. Ici aux Etats-Unis, le petit déjeuner revêt une tout autre signification. Qu'il soit pris sur le pouce, dans sa voiture (après un petit arrêt au drive-through de Dunkin Donuts) ou chez soi, les options culinaires sont beaucoup plus diversifiées, et cela s'explique sans doute par les différentes habitudes alimentaires des populations successivement immigrées au pays de l'oncle Sam. L'héritage anglo-saxon est visible, que ce soit avec les traditionnels eggs and bacon, les pancakes, l'oatmeal (le porridge), les biscuits, les saucisses grillées, les cereals (vraisemblablement toutes nos sortes de Kellogg's disponibles en Europe, ainsi que quelques autres variétés locales), les doughnuts, les toasts (souvent du pain de mie mollasson et élastique), avec le traditionnel orange juice (bien meilleur qu'en France) que l'on achète au rayon réfrigéré par bouteille de 3,8 Litres (1 gallon). On n'oubliera bien sûr pas les oeufs (brouillés -scrambled- ou au plat), les omelettes et autres délices du même genre. Il y a aussi les toaster strudels, sorte de viennoiseries issues de l'industrie agro-alimentaire, que l'on achète au supermarché dans des emballages individuels et qui se réchauffent au grille-pain. J'avoue que je ne m'y suis pas encore risquée. Il y a également, d'inspiration mexicaine, le breakfast burrito, une sorte de galette tortilla fourrée au fromage et à l'oeuf. Il y a aussi toutes sortes de mix à vendre (des boîtes de poudre "toute prête" pour cuisiner) pour faire des muffins, des pancakes, des gaufres ou des cinnamon rolls (qui ressemblent un peu à nos pains aux raisins). Impossible de penser à un vrai bon croissant, ici le terme se réfère plutôt à une chose élastique, souvent salée, garnie de fromage et de bacon, très peu tentante. Inutile de penser à une bonne baguette chaude et croustillante, ça n'existe pas non plus. Après plusieurs tentatives pour m'accoutumer aux habitudes locales, j'ai fini par me décider à faire mon propre pain, et je me suis remise à manger des porridges maison, faciles à faire et réchauffants à l'approche de l'hiver. Je fais mes breakfast muffins chaque semaine, et de temps à autre je déguste un bon bagel chaud, tartiné d'une bonne couche de cream-cheese (ce fameux cream cheese, proche de notre bon vieux Saint-Moret, qui permet de faire de délicieux cheesecakes, voir la recette ici). Il existe autant d'habitudes de petit déjeuner que de spécialités, et il conviendra à tout un chacun de trouver ses préférées. Pas de mystère pour ce faire : il suffit de tout tester !


Buttermilk biscuits

9 commentaires:

  1. Très bien, ton blog! Cet article me rappelle quelques "english breakfast" mémorables de cet été, mais sans doute rien de comparable avec your american one!
    Lucie

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Lucie,
    Merci pour ton commentaire encourageant, c'est toujours agréable de se savoir lue!

    RépondreSupprimer
  3. Hmmm ça donne faim tout ça, quelle tuerie ces bagels. ! Par contre quelle galère de trouver une baguette correcte ! Même dans les grandes villes genre Boston c'est presque impossible. Ils proposent des choses infectes à 4 ou 5$ qui y ressemblent vaguement (enfin molles et sans goût) qu'on n'oserait même pas vendre ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christophe,
      Je suis boulanger en FRANCE et, vu ce qu'elle devient, de plus en plus tenté par l'aventure américaine. Penseriez-vous qu'une boulangerie, évidemment adaptée aux goûts locaux, aurait du succès à Boston ?
      Merci de votre réponse.
      Philippe.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. A mon avis ça aurait un succès fou! On aurait bien besoin d'une boulangerie dans la petite ville de Pennsylvanie où je travaille...(Lewisburg).

      Supprimer
  4. C'est clair...mais alors ça y est? Tu as réussir à partir??!

    RépondreSupprimer
  5. Ahah si seulement !
    Non je parlais d'une "baguette" hors de prix achetée à Cambridge en 2012... Le i130 a été approuvé il y a un mois, mais le NVC ne donne pas de nouvelles et avec le shutdown... On n'est pas optimistes pour noël. Profitez bien de l'automne en tous cas, moi c'est ma saison préférée là-bas ;)

    RépondreSupprimer
  6. Oh :-( J'avais vraiment crû que cette fois-ci ça avait marché... Bon courage pour l'attente !!! :-)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)