vendredi 7 novembre 2014

Etats-Unis : l'accueil des enfants handicapés à l'école

Un exemple de classe spécialisée : autistic support classroom
J'avais envie depuis longtemps de témoigner du terrible décalage qui existe entre la France et les Etats-Unis en ce qui concerne l'accueil des enfants porteurs de handicaps à l'école publique. Je pense personnellement qu'il est crucial que chaque enfant ait une chance d'être socialisé et de faire ses apprentissages dans une école fréquentée par des enfants tout-venants. Encore faut-il y mettre les moyens nécessaires pour que ça ne devienne pas un enfer pour ces enfants ou leurs enseignants. Je travaille  actuellement dans une très grosse école primaire où sont accueillis plus de 450 enfants. Il existe plusieurs classes spéciales (un peu l'équivalent de nos CLIS), accueillants des enfants autistes, porteurs de handicaps moteurs, et/ou intellectuels. L'un de mes petits patients, autiste profond, est scolarisé à temps plein dans l'une de ces classes spécialisées. Avec deux autres enfants. Faites le calcul, il s'agit bien d'une classe de trois élèves. Il y a une institutrice spécialisée, et trois aids (l'équivalent de nos AVS), et ce à plein temps. Impensable en France... Et pourtant, le school district où je travaille est assez défavorisé. Beaucoup d'enfants viennent de milieux très modestes. Donc cette école n'est pas une exception. Alors pourquoi un tel décalage entre la France et les Etats-Unis ? Probablement une histoire de financement et de budget disponible. Et aussi une histoire de mentalité. Le handicap est beaucoup mieux vu, ou tout du moins beaucoup moins stigmatisé au pays de l'oncle Sam. Toutes les infrastructures publiques sont aux normes pour accueillir les personnes en fauteuil roulant, ainsi que les personnes atteintes de déficiences visuelles. Les transports sont également adaptés, et les toilettes sont toujours accessibles. J'ai vraiment l'impression que nous, français, avons facilement vingt ans de retard à ce sujet. Car les histoires que j'ai entendues concernant l'accueil des enfants handicapés au sein de l'école de la République sont très, très loin de ce que je vis ici. Une classe de trois élèves avec quatre adultes présents à plein temps est impensable en France. Et pourtant, ici, ça marche. Les résultats sont là, et le système américain en Pennsylvanie permet à chaque enfant handicapé d'avoir une chance d'apprendre comme tous les autres enfants. Alors, si tout n'est pas toujours parfait de l'autre côté de l'Atlantique (et loin s'en faut...), nous ferions peut-être bien de regarder ce qui s'y passe de bien, et notamment afin de nous en inspirer pour améliorer notre intégration du handicap à l'école en France...

1 commentaire:

  1. Quand je pense à mon petit trachéotomisé qui bave au premier rang... (véridique, sauf la bave)
    Blague à part, le problème principal c'est qu'en France, on doit accepter en classe non-spécialisée des élèves relevant de structures adaptées. Les SEGPA, Ulis et autres Clis disparaissent, puisqu'on est censé donner la même chance à tous, sauf que tous ne partent pas avec la même chance au départ!
    Bref, non seulement il y a un gros manque de moyens, mais aussi un gros manque de réflexion.

    Bonne continuation dans ta belle classe adaptée et encadrée, au-delà de ce que nous pourrions espérer (pour mon petit trachéotomisé, et tous les dys- qui constituent le reste de la classe...). Aux Etats-Unis, vous avez la chance d'avoir, dans des établissements "normaux" des classes spécialisées...En France, on laisse croire qu'un élève handicapé est absolument apte à suivre tout enseignement dans des conditions "normales", en laissant toute la charge d'adaptation au professeur pour un individu particulier dans un ensemble de 26 élèves. Le handicap doit se fondre dans la masse, donc il est bien intégré, au nom de l'égalité des chances. C'est de la discrimination positive, hypocrisie généralisée pour éviter de stigmatiser une certaine population, à défaut de la prendre réellement en charge.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)