vendredi 17 juillet 2015

Home, sweet home



Nous sommes arrivés à Tours la semaine dernière, la tête encore endormie du décalage horaire, le dos et le cou fourbus du voyage en avion, et nos gigantesques valises. C'est une première pour moi : je découvre Tours, ville magnifique sur la Loire, aux splendides maisons à colombages du moyen-âge, où bien évidement tout le monde parle français, et où il y a des boulangeries-pâtisseries à chaque coin de rue. Je réalise que la bonne odeur de pain chaud à l'approche d'une de ces boutiques m'avait tout particulièrement manqué. Le marathon des entretiens d'embauche s'est montré fructueux, mais ce sera l'objet d'un futur article sur ce blog. A la suite de deux journées chargées, nous nous sommes envolés pour la Crète pour une semaine de pur paradis sur terre. Sans valise, certes, puisque la compagnie aérienne l'avait perdue lors du transit à Istanbul, mais en Crète tout de même. Pour l'heure, il est venu le moment de partir pour un petit tour de France pour faire le tour de la famille. Il me tarde de revoir mon cher Jura !


samedi 4 juillet 2015

Good bye, Pennsylvania.


Les valises sont prêtes, et c'est le jour du grand départ ! Sous une pluie battante (sinon ça n'aurait pas été fun), ce quatre Juillet (jour de la fête nationale américaine) est décidément placé sous le signe de la France. Si des défilés et des feux d'artifices sont prévus au programme, ce n'est qu'un hasard du calendrier. La fête nationale américaine va se transformer en un vol transatlantique de nuit. Pas de ribs on the grill et pas de smores, mais un diner sur United et un petit déjeuner à Paris. A nous les baguettes, croissants, pains aux raisins et autres viennoiseries ! Alors en prévision de l'appauvrissement des stocks chez les boulangers-pâtissiers -concomitant à notre arrivée-, tenez-vous prêts, on débarque demain.