lundi 6 juin 2016

Le temps s'étiole


Et pour cause. Notre départ pour les USA a dû être avancé de dix jours. Nous avons finalement trouvé une maison à Miami, mais la remise des clés se fait beaucoup plus tôt que prévu, et il y a des travaux à prévoir. Impossible donc de partir fin Juin : nous partons mardi prochain. De fait, chaque jour dans le Jura apparait comme quelques heures seulement, les minutes se transformant en secondes et le planning se chargeant tout autant. Ainsi, il faut caser dans l'emploi du temps les visites à la famille, les rendez-vous médicaux, les préparatifs de départ, avec en bonus un petit lardon dont il faut bien s'occuper. Amaury dort mieux, ce qui facilite grandement la tâche, et il est maintenant possible (occasionnellement) de dormir cinq à six heures d'affilée (le rêve !). Reste à trouver le sommeil, entre le bouclage de deux valises, la tête encombrée de préparatifs de départ, d'excitation du déménagement, et de mélancolie à l'idée de quitter de nouveau ma douce France. Quiconque connait l'expatriation sait que chaque départ possède une note douce-amère, empreinte de tristesse tout autant que de réjouissances. Car de belles choses nous attendent, une fois la folie du déménagement passée. Amaury va rencontrer ses grands-parents américains, nous allons retrouver notre chère Pennsylvanie (mais pour une courte durée), et je vais découvrir notre maison verte deux mille kilomètres plus au Sud. Trois chambres, deux salles de bain, un manguier dans le jardin, le tout sous le soleil de Floride où le short est de mise trois cent soixante-cinq jours par an et où l'on oublie la signification du mot manteau. Non, finalement, il ne faut pas trop s'attrister de notre départ. Car le meilleur reste à venir.

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Bon voyage à vous trois. Je suis contente d'avoir pu vous revoir quelques heures durant. Et quelles heures ! Pour moi, c'est un souvenir de plus, une richesse dont je me nourris (bien que pas du tout passéiste). Je suis heureuse de pouvoir, à certains moments, penser à ce que ma vie a recelé de tels trésors. Bisous, bonne route et + ... Chatrine ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chatrine! c'était super de te voir!! De grosses bises!

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)