samedi 25 mars 2017

Miam miam



Il n'est pas possible, pour ceux qui me connaissent personnellement, d'imaginer de rester une seule journée sans parler de nourriture. Je suis gourmande, avec une certaine appétence pour le sucré, les desserts, et, de façon générale, de tout ce que le dentiste déconseillerait pour vos dents. Mais j'aime aussi les bons petits plats à la crème, la viande (saignante), les bons fromages et tout ce qui tourne autour de la gastronomie. Alors impossible d'être à Miami et de ne pas vous faire une petite liste des choses qui me sont devenues indispensables. Chose indispensable numéro 1 : la pâte de goyave. C'est bon, c'est hyper sucré, c'est absolument déconseillé en cas de diabète...bref. Un véritable numéro gagnant. Je n'ai encore pas eu l'occasion de déguster des goyaves fraiches qui en valent la peine. Mon souvenir des goyaves des Caraïbes est mémorable mais date des années quatre-vingt-dix, avec un petit gout exactement à mi-chemin entre une poire et une fraise, avec de petits grains croquants pas désagréables au palais. En revanche, à défaut de trouver de vraies goyaves, les desserts à la goyave sont monnaie courante ici. Pas plus tard que cette semaine, j'ai pu déguster un très bon tres leches à la goyave de chez Havana Harry's. Un régal. Et les pastels de guayaba de la patisserie colombienne près de chez nous sont une véritable tuerie. Numéro deux : les plats de poisson frais et les ceviche péruviens. On connait tous le principe du carpaccio. De façon similaire, les ceviche mêlent le jus de citron vert aux épices pour cuire chimiquement et doucement le poisson, servi extrêmement frais et absolument délicieux. Numéro trois : les cocktails locaux. Je suis très très, très fan des mojitos locaux, aromatisés aux fruits. Mon préféré : le mojito à la mûre. Une tuerie incommensurable. Numéro quatre : les sushis fusion. Fusion car pas purement japonais à proprement parler. J'ai le souvenir de sushis à la mangue et noix de coco que nous avions mangé en 2011 à Miami beach... Et enfin numéro cinq : les véritables burgers américains (pas ceux du MacDo, on est bien d'accord). Avec de la bonne viande, si possible des tas de toppings et de bonnes frites maison pour accompagner le tout. Mais ce qui m'a fait le plus envie récemment, c'est de manger un burger tartiflette, avec la recette trouvée sur le site de "Cuisine moi un mouton" (à lire ici). Mais ici, malheureusement, ici le reblochon et les lardons ne courent pas les rues...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)