mercredi 6 septembre 2017

Ouragan Irma : épisode 1 (Sauve qui peut !)

Prévisions de trajectoire de l'ouragan Irma à 21 heures, Mercredi 6 Septembre 2017
Et nous sommes donc partis ce matin vers le Nord, pour anticiper l'arrivée de l'ouragan Irma. Un bon trajet de neuf heures, qui aurait dû en prendre cinq, mais qui s'est éternisé. J'aimerais bien dire que c'était à cause d'un bébé de dix-sept mois, qui avait besoin de pauses fréquentes, mais que nenni. Amaury a été un véritable ange, car il a très bien supporté ces heures interminables dans les bouchons. Nous n'étions pas les seuls sur la route, loin de là. La plupart des personnes du sud de la Floride qui en avaient les moyens étaient eux-aussi incités à évacuer. Les autres préparent au mieux leur départ, ou au pire leur présence -risquée- en bordure d'océan. Au risque de vent violent s'ajoute le risque de trombes d'eau, de vagues immenses et d'inondations. Alors nous sommes bien mieux où nous sommes actuellement, tout du moins ce soir, au Nord de la Floride dans la petite bourgade de Gainesville. L'hôtel, ainsi que tous les hôtels entre ici et Atlanta, sont pleins à craquer. Demain, nous reprenons la route pour la Géorgie, où des amis vont nous héberger. La suite ? Impossible à prévoir. La sécurité des personnes vient bien évidement avant celles des biens matériels. Mais c'est le coeur bien lourd ce matin que nous avons bouclé notre maison, regardant hâtivement chaque pièce, se demandant si nous la reverrions entière, en bon état, inondée, ou envolée. C'est un drôle de sentiment que de laisser son foyer derrière soi, sans savoir si l'avenir sera clément ou tourmenté. J'ai vraiment eu mal au coeur en plaçant nos objets sentimentaux mais trop encombrants pour être emportés, au-dessus du frigo et au-dessus des placards de cuisine, afin de pallier une possible inondation. J'ai aussi ce soir une pensée toute particulière pour les habitants des îles de Saint-Martin et de Saint-Bart, qui ont pris cher aujourd'hui. Irma se dirige tout droit vers le Nord de Porto Rico, et de Cuba. Impossible de prévoir sa trajectoire exacte, mais la péninsule Floridienne sera forcément sur son trajet. Demain matin nous reprenons la route pour Macon, en Géorgie. Une autre journée désagréable nous attend, entassés dans la voiture et dans les bouchons, mais nous n'avons pas le choix. Alors, au moment où je finis d'écrire cet article, je pense que la nuit qui vient risque d'être une nuit sans véritable sommeil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)